Modern Delhi

Tips, Recommendations, Ideas

QuEst-Ce Que çA Veut Dire Quand On A Des Selles Blanches ?

Selles blanches : faut-il s’inquiéter ? Vérifié le 06/03/2023 par PasseportSanté Il peut arriver que nos selles soient plus claires qu’en temps normal et qu’elles semblent décolorées. On parle alors de selles blanches. Quelles sont les causes des selles blanches ? Quelles en sont les conséquences ? Comment traiter les causes d’apparition des selles blanches ? Quand faut-il consulter ? Voici nos explications.

  • Souvent marrons, les selles peuvent prendre différentes autres teintes telles que du vert, du jaune, du violet ou encore du noir.
  • Ces couleurs traduisent le fonctionnement de notre système digestif et sont un bon indicateur de la santé de notre transit intestinal.
  • La plupart du temps, ce sont les aliments qui peuvent modifier la couleur de vos selles.

Par exemple :

la betterave peut donner une coloration rougeâtre aux selles ;une consommation importante de viande peut foncer la couleur des selles ;une alimentation très riche en épinards et légumes verts peut colorer les selles en vert.

Lorsque les selles prennent des teintes brunes à beiges, les selles sont dites saines, même si aucun aliment de cette couleur n’a été ingéré. Cette couleur provient en fait de la dégradation d’un pigment, appelé stercobiline, par le microbiote intestinal. En effet, la bilirubine, un produit de dégradation des globules rouges et principal colorant de la bile, est éliminée à la fois :

dans les urines, sous la forme d’urobiline ;dans les selles, sous la forme de stercobiline.

C’est ce pigment de couleur brune qui donne la coloration aux selles. En l’absence de dégradation de bilirubine, les selles sont dites pauvres en stercobiline et changent de couleur pour devenir :

blanchâtres ;grisâtres ;brun pâles.

Dans ce cas, les selles sont définies comme acholiques. Elles peuvent être :

liquides ;mousseuses ;accompagnées d’urines foncées ou de maux de ventre.

C’est la bile produite dans le foie et la vésicule biliaire qui donne sa coloration brune aux selles. Si les selles sont claires, cela peut indiquer que le foie ou la vésicule biliaire ne produisent pas suffisamment de bile ou que son flux est obstrué. Ainsi, les causes des selles blanches comprennent :

des causes alimentaires : notamment un déséquilibre alimentaire ;des causes médicamenteuses : en cas de prise d’antibiotiques notamment pouvant détruire une partie du microbiote intestinal et ayant pour conséquence que la bilirubine ne soit plus transformée en stercobiline. Dans ce cas, après arrêt du traitement, les selles reprennent en quelques jours naturellement une couleur normale ;des causes pathologiques.

En effet, toutes maladies provoquant l’obstruction des voies biliaires et empêchant la sécrétion de stercobiline peuvent être responsables de ce symptôme :

des calculs se formant dans les voies biliaires ;une insuffisance biliaire ;une maladie inflammatoire telle qu’une cholangite sclérosante ;certains cancers tels que le cancer du pancréas, le cancer du foie, le cancer des voies biliaires, etc. ;une hépatite A, B, C ou alcoolique ;certaines parasitoses telles que l’ascaridiose ;un kyste hydatique du foie ;etc.

Il est à noter qu’une teinte grise et blanchâtre des selles est parfois observée dans les 72 heures suivant certains examens d’imagerie médicale. Enfin, les selles peuvent aussi être légèrement décolorées en cas d’épisode diarrhéique, les selles n’ayant pas le temps dans ce cas de se charger en pigments tout au long de leur parcours dans les intestins et le colon.

son alimentation ; un défaut d’absorption lié à un parasite ; un mauvais fonctionnement du foie.

Chez le nourrisson, les selles décolorées peuvent être le symptôme d’une maladie rare du foie, appelée cholestase néonatale. Cette maladie est généralement due à une obstruction des voies biliaires. Recevez chaque jour les conseils de nos experts pour prendre soin de vous *Votre adresse email sera utilisée par M6 Digital Services pour vous envoyer votre newsletter contenant des offres commerciales personnalisées. Elle pourra également être transférée à certains de, sous forme pseudonymisée, si vous avez accepté dans notre bandeau cookies que vos données personnelles soient collectées via des traceurs et utilisées à des fins de publicité personnalisée.

en cas de calculs : les selles blanches peuvent s’accompagner de douleurs abdominales, de fièvre, d’un ictère et d’urines foncées ;en cas de cancer du pancréas : elles peuvent s’accompagner d’une perte d’appétit, d’un amaigrissement et d’un prurit ;en cas d’insuffisance pancréatique : les selles sont graisseuses en plus d’être claires, et peuvent s’accompagner de douleurs intenses, de nausées, de vomissements et d’une perte de poids.

En cas de selles blanches, le médecin prescrit généralement les examens suivants :

un dosage de la bilirubine conjuguée appelée aussi bilirubine directe ;un dosage des phosphatases alcalines et des gamma-GT ou gamma glutamyl transférase, témoin d’un éventuel obstacle siégeant sur les voies biliaires ;une échographie de l’abdomen pour visualiser la dilatation des voies biliaires en amont de l’obstacle ou vérifier la présence de tumeurs ou d’une cirrhose ;un scanner abdomino-pelvien permettant de préciser la cause de l’obstacle sur la voie biliaire principale.

Le traitement est avant tout celui de la cause de l’apparition des selles blanches.

Est-ce dangereux d’avoir des selles blanches ?

Les selles blanches ou les selles pâles, la diarrhée et la gastro-entérite – Un épisode de diarrhée importante suite à une infection ou un épisode de gastro-entérite aura tendance à engendrer une décoloration des selles en raison de l’accélération du transit intestinal.

  1. Aussi, avoir des selles blanches après une diarrhée peut simplement être le résultat de la prise de fortes doses de certains médicaments antidiarrhéiques.
  2. Toutefois, comme dit plus tôt, les selles blanches peuvent être un symptôme d’une affection médicale grave, telles qu’une maladie du foie ou une obstruction des voies biliaires.

Pour en avoir le cœur net, vaut mieux aller consulter et demander un diagnostic complet à ton médecin en cas de selles blanches.

Pourquoi je fais des selles blanches ?

Mon fils a des selles blanches, est-ce grave ? La couleur des selles peut parfois révéler un problème de santé. Des selles rouges ou très noires indiquent souvent la présence de sang. Certaines infections peuvent donner des selles de couleur verte. Quand elles sont blanches, cela révèle souvent un problème au niveau du foie ou de la vésicule biliaire. QuEst-Ce Que çA Veut Dire Quand On A Des Selles Blanches ? En temps normal, le foie produit de la bile, un liquide de couleur jaune verdâtre. Cette bile est stockée dans la vésicule biliaire, un petit sac en forme de poire. Au moment des repas, quand le bol alimentaire passe dans le duodénum, ce sac se contracte et déverse la bile dans l’intestin.

Elle joue un rôle essentiel puisqu’elle va permettre l’absorption des graisses en les fragmentant en minuscules gouttelettes. Cette bile contient aussi des pigments, la bilirubine et la stercobiline qui vont donner aux excréments leur couleur brun foncé. Quand les selles sont blanches cela signifie que la bile et ses pigments n’ont pas participé au processus de digestion.

Il existe de nombreuses causes possibles, comme la présence d’un calcul qui obstrue la vésicule biliaire ou d’une hépatite, une inflammation du foie. De toute façon ces selles blanches ne sont pas normales et imposent une consultation médicale pour en trouver l’origine.

Quel aliment peut provoquer des selles blanches ?

Par destinationsante.com Publié le 12/09/2022 à 10h35. Les selles marron sont normales. Elles sont dues à un pigment, la stercobiline (stercus, en latin : excréments), qui résulte de la digestion de la bilirubine, le pigment jaune de la bile. La bile aide les intestins à digérer les graisses et à éliminer les résidus.

Un changement de coloration des selles peut avoir de nombreuses causes : ingestion d’aliments colorés, perturbations du microbiote intestinal à cause du stress ou de certains médicaments, infections intestinales, digestion trop lente ou trop rapide, mais aussi maladie du foie ou de la vésicule biliaire, hémorroïdes ou cancer Les selles vertes peuvent être dues à l’ingestion de légumes à feuilles vertes, de petits pois, ou de tout ce qui peut contenir des colorants alimentaires verts (sirop de menthe, boissons glacées, etc.).

Mais aussi à une infection ou à la prise de certains laxatifs. Elles peuvent aussi révéler un excès de bile. Les selles blanches ou très claires n’ont pas de cause alimentaire connue. Elles peuvent témoigner d’une digestion trop rapide (les pigments n’ont pas eu le temps de colorer les selles) ou d’une flore intestinale perturbée, par le stress ou par la prise de certains médicaments anti-diarrhéiques ou anti-nauséeux par exemple.

Elles peuvent aussi être liées à la présence d’un calcul biliaire au niveau de la vésicule : en obstruant le canal, il empêche la bile de se déverser dans les intestins et donc de colorer les selles. Produits laitiers, œufs ou aliments riches en amidon peuvent donner des selles jaunâtres. Tout comme une flore intestinale perturbée par des antibiotiques, une infection intestinale, ou encore une intolérance alimentaire (en particulier au gluten).

See also:  QuEst Ce Que Ca Fait Quand On Bloque Sur Snap?

Si elles ont un aspect brillant et malodorant, c’est que vous digérez probablement mal les graisses Peut-être à cause d’un déficit en bile, dû à une maladie de la vésicule biliaire ou une atteinte du foie. Les selles noires, à moins que vous n’ayez consommé des myrtilles, des mûres ou de la réglisse, pris des comprimés de fer ou de charbon actif, peuvent signaler la présence de sang déjà digéré, en provenance de l’œsophage ou de l’estomac.

  • Si elles sont de plus particulièrement brillantes et nauséabondes, un peu comme du goudron, consultez sans attendre.
  • Les selles rouges peuvent enfin être dues à la consommation de betteraves et autres aliments riches en pigments rouges (canneberges, tomates, sauces tomates ou encore boissons ou bonbons colorés).

Mais aussi à des saignements intestinaux ou à des hémorroïdes. À surveiller attentivement. Au travail, les pauses – même courtes – font du bien

Quand s’inquiéter de la couleur des selles ?

La couleur de nos selles nous parle de notre santé Selon la doctoresse Catherine Kousmine, « La selle normale de l’homme doit avoir la forme d’une saucisse épaisse de 4 cm et longue de 15 à 20 cm. Sa couleur, brun clair ou brun foncé, est essentiellement déterminée par sa teneur en pigments biliaires, accessoirement par certains aliments (épinards, cacao, myrtilles, carottes, betteraves, etc.),

  • Dans le régime lacto-végétarien, la selle est plus claire ; dans le régime carné, plus foncée.
  • La première partie d’une selle normale est bosselée, le reste est lisse ; elle est revêtue d’un peu de mucus transparent.
  • L’odeur en est faible, déterminée par la présence de scatol et d’indol, corps chimiques produits par les bactéries à partir de l’acide aminé tryptophane, échappé à l’assimilation.

Une odeur forte ou acide est anormale. Chez l’homme, tout comme chez le cheval, le chien, le chat, etc., la selle normale ne salit pas l’anus au passage. On ne devrait jamais employer plus d’une feuille de papier hygiénique pour s’essuyer et ce dernier devrait rester propre ou au plus recueillir des traces de mucus ».

  1. Lors d’une défécation typique, environ 75% du volume des selles est composé d’eau.
  2. L’autre 25% consiste en un mélange de différentes substances, notamment de bactéries mortes et vivantes, de débris d’aliments, de particules d’aliments non digérées provenant habituellement d’aliments fibreux comme les graines, les noix, le maïs, les fèves, aussi bien que de substances contribuées par les intestins et le foie comme le mucus et la bile (un fluide vert foncé à brun jaunâtre).

Plusieurs facteurs peuvent influencer le contenu des selles y compris la diète, les médicaments, les suppléments et la présence d’une maladie, d’une infection ou d’un trouble gastro-intestinal. Que signifie la couleur de mes selles ? Brunes Des selles saines sont habituellement brunes à cause de la présence de bile et de bilirubine, produit résultant de la décomposition de cellules rouges mortes dans les intestins.

Vertes Les selles vertes résultent habituellement de la consommation de grandes quantités d’aliments verts, tels que des légumes verts feuillus ou des aliments contenant du colorant vert. Les suppléments de fer et la spiruline peuvent aussi donner une couleur verte aux selles. Cependant, des selles vertes peuvent aussi vouloir dire que le transit colique est trop rapide.

La bile devient habituellement plus foncée en se déplaçant à travers le côlon mais elle reste verte si elle se déplace trop rapidement. Jaunes et nauséabondes Elles sont le résultat d’une malabsorption des graisses liées à un dysfonctionnement du pancréas par insuffisance de sels pancréatiques.

Ceci peut être le signe d’une intolérance au gluten ou d’une maladie plus grave. Consultez rapidement votre médecin. Noires Si vos selles sont noires, il est important de consulter votre médecin puisqu’il peut s’agir d’un signe de saignement interne provenant d’une partie supérieure dû à une tumeur ou un ulcère du tube digestif, surtout si les selles ont une odeur nauséabonde et qu’elles ont l’aspect du goudron.

Il y a cependant plusieurs causes bénignes de selles noires, entre autres l’ingestion de subsalicylate de bismuth se trouvant par exemple dans le Pepto-Bismol® (ce qui peut aussi rendre votre langue noire), des suppléments de fer, de la réglisse noire, des bleuets ou d’autres aliments foncés.

Jaunes/Brun pâle/Grises Une diarrhée jaune vive peut signaler la présence d’une affection connue sous le nom de giardiase. Des selles jaunes ou pâles peuvent résulter de la diminution de la production de sels biliaires puisque les selles brunes normales prennent leur couleur en décomposant la bile. Des selles pâles (jaunes ou grises) peuvent signaler un problème au niveau du foie ou de la vésicule biliaire et il faut donc consulter votre médecin si elles sont fréquentes.

Si en même temps l’urine a une couleur sombre, c’est un cas sérieux. Rouges ou rouge bordeaux Un saignement dans la partie inférieure du tube digestif peut être la cause de selles rouge vif. Un saignement peut résulter d’une maladie inflammatoire de l’intestin, de la diverticulite, d’hémorroïdes, de fissures, de polypes ou de cancer colorectal.

  1. Une apparition de sang après les selles est souvent liée à l’existence d’hémorroïdes internes ou externes qui saignent après leur évacuation.
  2. Des selles rouges peuvent toutefois n’avoir aucun rapport avec le saignement puisque la consommation d’importantes quantités d’aliments contenant du colorant rouge tels que les gâteaux ou les céréales pour déjeuner emballées, les sauces et les soupes à base de tomates et les betteraves peuvent aussi rendre vos selles rouges.

Orange Si vous consommez un excès de bêta-carotène provenant de suppléments ou de légumes comme les carottes, les patates douces, les courges, certains légumes verts feuillus et certaines herbes, vos selles peuvent paraître orange. Bleues Consommer une grande quantité d’aliments bleus (p.

Ex., bleuets) ou des boissons contenant du colorant bleu (p. ex. boisson gazeuse aux raisins) peut donner cette couleur à vos selles. Argentées Il est parfaitement possible d’avoir des selles argentées. C’est un signe inquiétant sur l’état de votre intestin. Lorsque vos fèces ont la couleur d’un vieux chandelier en argent tout oxydé, il est urgent de consulter.

Source : Société canadienne de recherche intestinale : Bulletin Du cœur au ventreMC numéro 182 : La couleur de nos selles nous parle de notre santé

Est-ce que le stress peut changer la couleur des selles ?

Est-ce que le stress peut changer la couleur des selles ? – Par destinationsante.com Publié le 12/09/2022 à 10h35 Les selles marron sont normales. Elles sont dues à un pigment, la stercobiline (stercus, en latin : excréments), qui résulte de la digestion de la bilirubine, le pigment jaune de la bile.

  • La bile aide les intestins à digérer les graisses et à éliminer les résidus.
  • Un changement de coloration des selles peut avoir de nombreuses causes : ingestion d’aliments colorés, perturbations du microbiote intestinal à cause du stress ou de certains médicaments, infections intestinales, digestion trop lente ou trop rapide, mais aussi maladie du foie ou de la vésicule biliaire, hémorroïdes ou cancer Les selles vertes peuvent être dues à l’ingestion de légumes à feuilles vertes, de petits pois, ou de tout ce qui peut contenir des colorants alimentaires verts (sirop de menthe, boissons glacées, etc.).

Mais aussi à une infection ou à la prise de certains laxatifs. Elles peuvent aussi révéler un excès de bile. Les selles blanches ou très claires n’ont pas de cause alimentaire connue. Elles peuvent témoigner d’une digestion trop rapide (les pigments n’ont pas eu le temps de colorer les selles) ou d’une flore intestinale perturbée, par le stress ou par la prise de certains médicaments anti-diarrhéiques ou anti-nauséeux par exemple.

Elles peuvent aussi être liées à la présence d’un calcul biliaire au niveau de la vésicule : en obstruant le canal, il empêche la bile de se déverser dans les intestins et donc de colorer les selles. Produits laitiers, œufs ou aliments riches en amidon peuvent donner des selles jaunâtres. Tout comme une flore intestinale perturbée par des antibiotiques, une infection intestinale, ou encore une intolérance alimentaire (en particulier au gluten).

Si elles ont un aspect brillant et malodorant, c’est que vous digérez probablement mal les graisses Peut-être à cause d’un déficit en bile, dû à une maladie de la vésicule biliaire ou une atteinte du foie. Les selles noires, à moins que vous n’ayez consommé des myrtilles, des mûres ou de la réglisse, pris des comprimés de fer ou de charbon actif, peuvent signaler la présence de sang déjà digéré, en provenance de l’œsophage ou de l’estomac.

  1. Si elles sont de plus particulièrement brillantes et nauséabondes, un peu comme du goudron, consultez sans attendre.
  2. Les selles rouges peuvent enfin être dues à la consommation de betteraves et autres aliments riches en pigments rouges (canneberges, tomates, sauces tomates ou encore boissons ou bonbons colorés).
See also:  ConsidRé Comme Le MéTal PréCieux Le Plus RéCent Qu'Est-Ce Qui Est Devenu Plus Cher Que L'Or En 2018?

Mais aussi à des saignements intestinaux ou à des hémorroïdes. À surveiller attentivement. Au travail, les pauses – même courtes – font du bien

Quelle est la bonne couleur des selles ?

Normalement, les selles doivent être de couleur brun clair à brun foncé. Les changements de couleur peuvent être liés à l’alimentation. Dans certains cas, cependant, ils indiquent également des maladies.

Quels médicaments donnent des selles claires ?

Publié le 08/04/2016 à 12:50, mis à jour à 12:51 Souvent marrons mais parfois vertes, jaunes ou noires, les selles peuvent prendre différentes teintes. Ces couleurs traduisent en réalité le fonctionnement de votre système digestif. Et permettent aussi de détecter une éventuelle pathologie.

« Observer quotidiennement ses selles au fond des toilettes n’est pas un geste inutile et devrait même devenir un réflexe d’hygiène de vie », peut-on lire dans l’édition de février de la revue « Que choisir ». « Peu évoqué par tabou ou par dégoût, le changement de coloration des excréments est le reflet de l’alimentation, de la prise de compléments alimentaires mais aussi de certains problèmes de santé ».

Brun, jaune, orange Lorsqu’elles prennent des teintes brunes à beiges, les selles sont dites « saines », même si aucun aliment de cette couleur n’a été ingéré. Cette couleur provient en fait de la dégradation d’un pigment (la stercobiline) par le microbiote intestinal.

Le gris pâle et le blanchâtre, dans ce cas les selles sont définies comme acholiques. Ce phénomène survient si vous êtes sous antibiotiques : ces traitements « détruisent une partie de votre microbiote intestinal et la bilirubine n’est plus transformée en stercobiline ». Dans ce cas les selles reprendront naturellement une couleur normale après arrêt du traitement en quelques jours. Par ailleurs, une teinte grise et blanchâtre est parfois repérée dans les 72 heures suivant un examen d’imagerie médicale. Enfin les maladies du foie sont aussi à l’origine de cette couleur : « l’insuffisance biliaire ou l’obstruction des voies biliaires empêchent la production de bilirubine ou son excrétion dans l’intestin » ;

Le marron clair et le jaune, avec le teint et le blanc des yeux légèrement jaunes. Ce profil peut résulter du syndrome de Gilbert, anomalie génétique entraînant une augmentation de la bilirubine dans le sang ;

Le jaune et l’orange, cette coloration temporaire apparait en cas d’excès de bêtacarotène contenu dans certains fruits et légumes (carottes, mangues, poivrons, abricot, patates douces) et dans les compléments alimentaires. En revanche lorsque les selles sont jaunes clair avec une odeur très nauséabonde et des douleurs abdominales, la situation est plus préoccupante et doit faire l’objet d’une consultation médicale. Il peut en effet s’agir d’une malabsorption des graisses liée à une insuffisance pancréatique, d’une maladie cœliaque, d’une pancréatite, d’une tumeur du pancréas ou encore d’une maladie intestinale ;

Le rouge est la couleur dominante après une consommation d’aliments contenant du colorant rouge (gâteaux, sauces, soupes, betteraves) ou la prise de compléments alimentaires à base de vitamine B6. Il arrive parfois que du sang se retrouve dans les selles. Souvent bégnines, ces pertes de sang peuvent parfois résulter d’une pathologie inflammatoire (diverticule, hémorroïdes, polypes, rectites, cancer colorectal ). En cas de doute, consultez votre médecin généraliste qui vous dirigera vers un spécialiste ;

Les couleurs sombres, Certains aliments peuvent noircir les selles de manière temporaire : le cassis et les mûres, la réglisse. Cette teinte peut aussi résulter de l’ingestion de compléments alimentaires à base de charbon ou de fer. En cas d’aspect goudronneux et d’une odeur nauséabonde, une hémorragie dans la partie haute du système digestif est suspectée. Le diagnostic se fait alors par prélèvement et analyse en laboratoire. « Si des traces de sang partiellement digérées sont retrouvées, une endoscopie sera pratiquée pour chercher l’origine de l’hémorragie ».

Dans tous les cas, une couleur anormale qui perdure peut être « le signe d’une pathologie du foie, de la vésicule, biliaire, de l’intestin ou encore un problème de transit ou de digestion voire d’une hémorragie ».

Quelles sont les selles anormales ?

De selles très claires ou blanches ; de selles filamenteuses (présence de glaires) ; de selles très malodorantes ou de couleur inhabituelle ; de selles contenant des parasites (parfois visibles à l’œil nu).

Comment reconnaître une diarrhée de stress ?

La diarrhée due au stress Émission fréquente de selles molles ou liquides dépassant les 3 fois par jour, maux de tête et crampes abdominales, la diarrhée est assez facile à reconnaître.

Est-ce qu’un médicament peut changer la couleur des selles ?

À noter que certains aliments peuvent noircir temporairement les selles comme la betterave, la réglisse, le boudin noir, les mûres, ou encore les épinards (la couleur est plutôt vert foncé). Certains médicaments peuvent aussi être mis en cause : les suppléments en fer ou les médicaments qui contiennent du bismuth.

Quelle maladie provoque des selles jaunes ?

3. Problème au niveau du pancréas – Le cancer du pancréas, la pancréatite chronique et l’obstruction du canal pancréatique sont toutes des conditions médicales pouvant aussi mener à l’apparition de selles jaunâtres. Malheureusement, ces maladies affectent la quantité d’enzymes libérées par le pancréas.

Est-ce que les antibiotiques peuvent changer la couleur des selles ?

Est-ce que les médicaments peuvent changer la couleur des selles ? – Publié le 08/04/2016 à 12:50, mis à jour à 12:51 Souvent marrons mais parfois vertes, jaunes ou noires, les selles peuvent prendre différentes teintes. Ces couleurs traduisent en réalité le fonctionnement de votre système digestif.

Et permettent aussi de détecter une éventuelle pathologie. « Observer quotidiennement ses selles au fond des toilettes n’est pas un geste inutile et devrait même devenir un réflexe d’hygiène de vie », peut-on lire dans l’édition de février de la revue « Que choisir ». « Peu évoqué par tabou ou par dégoût, le changement de coloration des excréments est le reflet de l’alimentation, de la prise de compléments alimentaires mais aussi de certains problèmes de santé ».

Brun, jaune, orange Lorsqu’elles prennent des teintes brunes à beiges, les selles sont dites « saines », même si aucun aliment de cette couleur n’a été ingéré. Cette couleur provient en fait de la dégradation d’un pigment (la stercobiline) par le microbiote intestinal.

  • Le gris pâle et le blanchâtre, dans ce cas les selles sont définies comme acholiques.
  • Ce phénomène survient si vous êtes sous antibiotiques : ces traitements « détruisent une partie de votre microbiote intestinal et la bilirubine n’est plus transformée en stercobiline ».
  • Dans ce cas les selles reprendront naturellement une couleur normale après arrêt du traitement en quelques jours.

Par ailleurs, une teinte grise et blanchâtre est parfois repérée dans les 72 heures suivant un examen d’imagerie médicale. Enfin les maladies du foie sont aussi à l’origine de cette couleur : « l’insuffisance biliaire ou l’obstruction des voies biliaires empêchent la production de bilirubine ou son excrétion dans l’intestin » ; Le marron clair et le jaune, avec le teint et le blanc des yeux légèrement jaunes.

Ce profil peut résulter du syndrome de Gilbert, anomalie génétique entraînant une augmentation de la bilirubine dans le sang ; Le jaune et l’orange, cette coloration temporaire apparait en cas d’excès de bêtacarotène contenu dans certains fruits et légumes (carottes, mangues, poivrons, abricot, patates douces) et dans les compléments alimentaires.

En revanche lorsque les selles sont jaunes clair avec une odeur très nauséabonde et des douleurs abdominales, la situation est plus préoccupante et doit faire l’objet d’une consultation médicale. Il peut en effet s’agir d’une malabsorption des graisses liée à une insuffisance pancréatique, d’une maladie cœliaque, d’une pancréatite, d’une tumeur du pancréas ou encore d’une maladie intestinale ; Le rouge est la couleur dominante après une consommation d’aliments contenant du colorant rouge (gâteaux, sauces, soupes, betteraves) ou la prise de compléments alimentaires à base de vitamine B6.

  • Il arrive parfois que du sang se retrouve dans les selles.
  • Souvent bégnines, ces pertes de sang peuvent parfois résulter d’une pathologie inflammatoire (diverticule, hémorroïdes, polypes, rectites, cancer colorectal ).
  • En cas de doute, consultez votre médecin généraliste qui vous dirigera vers un spécialiste ; Les couleurs sombres, Certains aliments peuvent noircir les selles de manière temporaire : le cassis et les mûres, la réglisse.
See also:  QuEst-Ce Qui Montre Que La Foudre Est Un PhéNomèNe éLectrique?

Cette teinte peut aussi résulter de l’ingestion de compléments alimentaires à base de charbon ou de fer. En cas d’aspect goudronneux et d’une odeur nauséabonde, une hémorragie dans la partie haute du système digestif est suspectée. Le diagnostic se fait alors par prélèvement et analyse en laboratoire.

Pourquoi mes selles sont Decolorees ?

Il est probable que cela soit lié à un problème hépatique (absence de sécrétion de sels biliaires ou obstruction des voies biliaires) qui nécessite une consultation médicale. Chez un nourrisson, la présence de selles décolorées peut indiquer une maladie rare du foie : la cholestase néonatale.

Quels organes sont les plus touchés par le stress ?

Le stress : la phase d’alarme – Quels sont les organes impliqués ? comment-fonctionne-le-stress-la-phase-dalarme.jpg Le Figaro Santé Le cerveau, la glande surrénale et l”hypophyse sont au centre de la réaction au stress,

L’agression va produire sur l’organisme des réactions complexes impliquant à la fois :- Le cerveau et en particulier l’hypothalamus.- Des glandes hormonales comme l’hypophyse et les glandes surrénales.- Des circuits nerveux et hormonaux qui relient le cerveau à ces glandes endocrines.La stimulation de la glande surrénale va entraîner la libération de deux hormones ; la noradrénaline et l’adrénaline.Ces réactions font partie de notre système biologique et physiologique c’est-à-dire qu’elles sont normales.Elles ont pour objectif de mettre notre cerveau en éveil face à des agressions qui peuvent être tout autant physiques que psychologiques ; cet éveil s’accompagne d’une interrogation de la mémoire visant à utiliser dans la mesure du possible des expériences antérieures avec comme objectif d’être plus réactif, d’être plus à même d’agir rapidement et efficacement d’assurer la défense de notre organisme qui est mis en danger et qui doit se protéger du mieux qu’il peut.La sollicitation des capacités cardiaques c’est-à-dire la fréquence cardiaque et la pression artérielle augmentent pour optimiser l’apport des ressources énergétiques aux organes qui sont sollicités.La mobilisation des muscles prêts à agir et en état de tension se voient fournis en énergie ; les catécholamines font plus car elles augmentent la productivité locale en favorisant l’utilisation locale de glycogène et en facilitant l’élimination de lactate.

Mots clés : : Le stress : la phase d’alarme – Quels sont les organes impliqués ?

Qu’est-ce que le stress intestinal ?

Toutes affections digestives – Le stress augmente la motilité intestinale et la sécrétion de fluides. C’est la raison pour laquelle vous pourriez avoir une période de diarrhée ou des envies répétées d’uriner pendant ou suivant un évènement stressant. Le stress peut faire en sorte que le contenu de l’estomac se vide plus lentement ou il peut augmenter la vitesse de passage des aliments à travers les intestins.5 La combinaison de ces actions provoque une douleur abdominale et une modification des habitudes intestinales.

Comment traiter le stress digestif ?

Relaxation – Pour vous sentir mieux dans votre corps et améliorer votre digestion, la pratique du yoga, de la relaxation ou encore de la sophrologie peut grandement limiter vos problèmes de ballonnements, de brûlures d’estomac ou autres troubles digestifs dus au stress.

  • Ces séances de relaxation ont toutes un point commun : elles impliquent la mise en pratique de différents types de respiration.
  • Respiration de barattage pour réguler le transit, respiration au carré pour faire baisser le niveau de stress Les exercices du souffle agissent comme une forme d’automassage.

Selon la vitesse et la façon de respirer, le système digestif sera en effet stimulé à différents points stratégiques. L’exercice de respiration activera le transit, soulagera les crampes abdominales et augmentera la circulation sanguine. Si vous ne pouvez pas prendre de cours avec un professionnel, vous pouvez aussi passer par des séances sur internet ou par la méditation audio guidée.

Comment sont les selles quand on a le colon irritable ?

Problèmes à l’évacuation des selles – En plus des douleurs abdominales, les patients souffrent pratiquement toujours de problèmes à l’évacuation des selles. Chez certains patients, le syndrome de l’intestin irritable se manifeste par la diarrhée, chez d’autres par la constipation,

Comment faire pour avoir des selles normales ?

Augmentez votre consommation de fibres – Manger plus de fruits et de légumes améliore votre transit intestinal car les fibres alimentaires qu’ils contiennent augmentent l’arrivée d’eau dans le tube digestif et rendent les selles plus molles, stimulent directement l’intestin.

Les selles sont ainsi plus faciles à évacuer. En pratique, il est recommandé de consommer 25 grammes pour les femmes et de 38 grammes pour les hommes de fibres alimentaires par jour, Si vous ne consommez pas assez de fibres dans votre alimentation, ajoutez en augmentant les quantités petit à petit des aliments riches en fibres à vos repas, notamment des fruits, des légumes, des haricots, du pain complet et des céréales.

Manger plus de 70 grammes de fibres par jour peut provoquer l’effet inverse de celui recherché en entraînant des ballonnements et une constipation, alors n’en abusez pas. Grâce aux quantités élevées de fibres et de sorbitol contenues dans les pruneaux, ces derniers facilitent grandement le transit intestinal.

Le sorbitol est un alcool de sucre que l’on trouve dans les fruits et qui peut accélérer le système gastro-intestinal et même provoquer des effets laxatifs s’il est consommé en excès. Outre les pruneaux, d’autres fruits fibreux peuvent également vous inciter. Les pommes et les poires sont faciles à transporter et à grignoter.

Ces fruits sont remplis de fibres, grâce à la fois à leur chair et à leur peau. Ils ont également une teneur élevée en eau et contiennent du sorbitol et du fructose. Les flocons d’avoine contiennent une fibre soluble unique et favorable appelée bêta-glucane, qui non seulement aide à soulager la constipation, mais peut également améliorer la santé cardiaque, la glycémie et le cholestérol.

Comment savoir si mon selles sont normales ?

La fréquence des selles varie beaucoup selon les personnes – Un transit est considéré normal lorsque la fréquence d’évacuation est comprise entre deux fois par jour et tous les trois jours, La fréquence des selles n’est pas le seul élément de diagnostic de constipation ou de diarrhée. En effet, quand on est constipé, les selles sont dures et difficiles à expulser.

Quelles sont les selles anormales ?

De selles très claires ou blanches ; de selles filamenteuses (présence de glaires) ; de selles très malodorantes ou de couleur inhabituelle ; de selles contenant des parasites (parfois visibles à l’œil nu).

Pourquoi des selles décolorées ?

Les selles décolorées sont-elles évocatrices d’une pathologie ? Les selles décolorées sont-elles évocatrices d’une pathologie ? Rédigé le 06/11/2013, mis à jour le 15/11/2013 QuEst-Ce Que çA Veut Dire Quand On A Des Selles Blanches ? Les réponses avec le Dr Philippe Godeberge, gastro-entérologue et avec Lionel Bueno, directeur de recherche neuro-gastroentérologie : “En général oui, des selles décolorées peuvent être évocatrices d’une pathologie. Elles peuvent correspondre à un dysfonctionnement hépato-biliaire.

Décolorées elles peuvent aussi correspondre, quand elles sont plus blanchâtres, à un excès de graisse. “Il y a des couleurs très étonnantes des selles qui peuvent être liées à une malabsorption et à des résidus graisseux que l’on retrouve dans les selles. Si on a des selles décolorées, cela signifie qu’il y a un dysfonctionnement au niveau de l’absorption des graisses, ça peut être lié à une insuffisance pancréatique et donc dans ce cas, il faut consulter un gastro-entérologue.” “Il faut savoir par rapport à quoi les selles sont décolorées.

Les individus n’ayant pas de repère du point 0, ils vont pouvoir considérer des selles comme décolorées alors qu’elles sont normales. Lorsqu’on a des selles graisseuses, cela fait comme des yeux dans le bouillon. D’autres paramètres doivent donc être pris en considération.

En savoir plus Dossier : Questions/réponses : Pour ne manquer aucune info santé, !

: Les selles décolorées sont-elles évocatrices d’une pathologie ?

Quand s’inquiéter des selles jaunes ?

Cette couleur peut signifier un dysfonctionnement pancréatique et une mauvaise absorption des graisses. Si les selles jaunes sont en plus très liquides (diarrhée jaune), il peut s’agir d’une giardiase, une parasitose digestive. Quelle que soit leur consistance, des selles jaunes doivent vous amener à consulter.

Quelle maladie provoque des selles jaunes ?

3. Problème au niveau du pancréas – Le cancer du pancréas, la pancréatite chronique et l’obstruction du canal pancréatique sont toutes des conditions médicales pouvant aussi mener à l’apparition de selles jaunâtres. Malheureusement, ces maladies affectent la quantité d’enzymes libérées par le pancréas.