Modern Delhi

Tips, Recommendations, Ideas

QuEst Ce Que Hypothyroidie Ou Hyperthyroidie?

Qu’est-ce que l’hypo et l’hyperthyroïdie ? – Ces maladies sont relativement fréquentes, affectant ensemble environ 5% de la population. L’effet général des hormones thyroïdiennes est de réguler le métabolisme, c’est-à-dire la vitesse à laquelle le corps brûle les calories pour produire de l’énergie.

Quels sont les symptômes de l’hyperthyroïdie ?

TSH et hormones thyroïdiennes – Une prise de sang avec dosages sanguins permet de mesurer les quantités d’hormones circulantes. En cas d’hyperthyroïdie, le taux de TSH est anormalement bas. Le dosage de l’hormone thyroïdienne T4L (T4 libre) est demandé en deuxième intention en présence d’un taux de TSH bas.

  1. Il est effectué sur le même tube de prélèvement sanguin sans nouvelle prise de sang.
  2. Le taux de T4L est anormalement élevé en cas d’hyperthyroïdie,
  3. Le dosage de l’hormone T3L est rarement utile.
  4. Il est demandé uniquement si le taux de T4L est normal, alors que la TSH est basse (hyperthyroïdie sous ).
  5. On parle d’ hyperthyroïdie avérée lorsque la TSH est basse et associée à une T4L élevée chez un personne présentant des symptômes évocateurs d’hyperthyroïdie.

L’ hyperthyroïdie est frustre lorsque la TSH est basse de façon persistante et lorsqu’elle est associée à une T4L et une T3L dans l’intervalle de référence donné par le laboratoire, chez une personne asymptomatique ou ayant peu de symptômes.

C’est quoi l’hypothyroïdie ?

Qu’est-ce que l’hypothyroïdie ? – On parle d’ hypothyroïdie lorsque la glande thyroïde secrète une trop faible quantité d’hormones. L’hypothyroïdie est rarement congénitale, elle est le plus souvent acquise. L’hypothyroïdie congénitale (hypothyroïdie néonatale) est présente à la naissance. Elle touche un nouveau-né sur 2 500. Elle est détectée grâce à un dépistage spécifique fait systématiquement à tous les nouveau-nés,

Quelle est la cause de l’hypothyroïdie ?

L’hypothyroïdie par carence ou excès alimentaire en iode – Dans les pays en voie de développement, l’ hypothyroïdie est essentiellement due à une carence alimentaire en iode et on estime que deux milliards de personnes ont une alimentation trop pauvre en iode.

  1. Cette cause, fréquente autrefois chez nous, est devenue très rare dans les pays industrialisés du fait de l’ajout systématique d’iode dans le sel de table.
  2. L’iode apporté par l’alimentation est indispensable à la production des hormones thyroïdiennes,
  3. De ce fait, une alimentation carencée en iode (fréquente dans les pays situés loin de la mer) peut provoquer une hypothyroïdie,

De plus, certains aliments dits « goitrogènes » peuvent bloquer la fixation de l’iode dans la thyroïde : légumes de la famille des choux, manioc insuffisamment cuit, soja, arachide, patates douces, etc. Les populations qui mangent de grandes quantités de ces aliments et qui ingèrent insuffisamment d’iode sont particulièrement exposées à l’ hypothyroïdie,

Exposition à la radioactivité et hypothyroïdie
Lorsqu’une personne est exposée à de l’iode fortement radioactif (I-131), cet iode se fixe dans la thyroïde et détruit les cellules qui produisent les hormones thyroïdiennes, Cette destruction partielle ou totale entraîne alors une hypothyroïdie, Cette propriété est utilisé en médecine pour neutraliser la thyroïde lors du traitement de l’ hyperthyroïdie, Mais il est également à l’origine des troubles thyroïdiens observés chez les personnes qui ont été exposés à l’iode radioactif à la suite d’un accident nucléaire de type Tchernobyl ou, plus récemment, Fukushima. C’est pour cette raison que, lors d’un accident nucléaire, les personnes qui vivent à proximité du lieu de l’accident sont invitées à prendre des comprimés d’iode qui, en saturant la thyroïde, prévient la fixation de l’iode radioactif. Mais l’absorption de cette grande quantité d’iode n’est pas sans conséquence : les personnes prédisposées présenteront ensuite une hypothyroïdie provoquée par cet excès d’iode (voir ci-dessus).

Est-ce que l’hypothyroïdie fait maigrir ?

Lors d’hypothyroïdie clinique, la perte pondérale peut être plus importante, avoisinant 3-6 kg, mais représente habituellement moins de 10% du poids corporel. Si elle est plus importante, une diminution de l’apport énergétique est probable et des troubles du comportement alimentaire devront être recherchés.

Est-ce que l’hyperthyroïdie fait grossir ?

Le rôle de la glande thyroïde dans le contrôle du poids – En contrôlant le métabolisme, la glande thyroïde participe au maintien du poids corporel. Lorsqu’elle fonctionne à trop haut régime, dérèglement que l’on appelle hyperthyroïdie, l’organisme brûle énormément de calories, ce qui peut engendrer une perte de poids importante, parfois inexpliquée.

Le métabolisme de base accéléré en est la principale cause. Lorsqu’elle fonctionne en sous-régime, l’organisme ne brûle pas assez de calories, ce qui favorise la prise de poids. Ce dérèglement, que l’on appelle hypothyroïdie, sera généralement accompagné d’un gain de poids particulièrement difficile à perdre à cause du ralentissement du métabolisme basal.

L’état de santé de notre glande thyroïde est donc un des facteurs à considérer à la suite d’un gain ou d’une perte de poids inexpliqués. Cela dit, le poids corporel dépend également de l’interaction de plusieurs autres facteurs, dont:

  • la génétique;
  • l’âge;
  • le sexe;
  • la quantité de calories ingérées;
  • la quantité de calories dépensées par le métabolisme de base;
  • la quantité d’exercice.

Est-ce que l’hyperthyroïdie donne faim ?

Une perte d’appétit – Les personnes souffrant d’hypothyroïdie peuvent ne pas avoir d’appétit, mais prendre quand même du poids, L’hyperthyroïdie, au contraire, peut provoquer une faim et une soif extrêmes.

Est-ce que l’hyperthyroïdie est grave ?

Quels sont les risques si l’hyperthyroïdie n’est pas traitée ? – Si l’hyperthyroïdie n’est pas traitée, elle peut entraîner des complications graves telles que des problèmes cardiaques, une perte osseuse accrue et une détérioration de la santé générale. Il est important de consulter un médecin pour un traitement approprié afin d’éviter ces risques potentiels.

Quelle est la cause de l’hyperthyroïdie ?

L’ toxique – La thyroïde présente un seul dit « toxique » car il sécrète des hormones thyroïdiennes. Le goitre multinodulaire et l’adénome toxique sont les causes d’hyperthyroïdie les plus fréquentes chez le sujet âgé de plus de 60 ans. Et ils touchent les femmes dans 80 à 90 % des cas.

Comment se soigne l’hypothyroïdie ?

L’hormonothérapie substitutive – L’objectif du traitement de l’ hypothyroïdie avérée est de ramener à la normale le taux d’hormones thyroïdiennes dans le sang. La prescription médicale consiste en la prise à vie d’une hormone thyroïdienne de synthèse (lévothyroxine) : c’est l’hormonothérapie substitutive,

  • Le médicament est pris par voie orale, une fois par jour, le matin à jeun, au moins 20 à 30 minutes avant le petit déjeuner et à horaires réguliers.
  • En cas d’ hypothyroïdie fruste, l’intérêt du traitement est à considérer selon l’intensité des symptômes, le risque d’évoluer vers une forme avérée et le ressenti de la personne.

Le traitement substitutif est une urgence chez le nouveau-né chez lequel une hypothyroïdie a été dépistée, afin de permettre un bon développement psychomoteur. Chez l’adulte, les symptômes s’améliorent dans les trois premières semaines après la mise en route du traitement.

Comment savoir si on est malade de la thyroïde ?

Définition – La glande thyroïde est située dans la partie inférieure et antérieure du cou, devant la trachée. Elle ressemble à un papillon, avec deux lobes latéraux réunis par un isthme. Les nerfs qui commandent vos cordes vocales sont situés juste derrière la thyroïde.

Vous ne pouvez normalement pas voir ni tâter la glande thyroïde mais, si elle augmente de volume, elle provoque un gonflement du cou, appelé goitre. D’autres pathologies de la thyroïde peuvent ne pas provoquer de goitre visible. La thyroïde produit des hormones importantes : la tétra-iodothyronine (T4), également appelée thyroxine, et la tri-iodothyronine (T3).

Ces hormones contrôlent votre métabolisme, c’est-à-dire la manière dont votre organisme puise l’énergie dans les aliments. Si votre thyroïde ne fonctionne pas bien, votre organisme consomme de l’énergie plus lentement ou plus rapidement qu’il ne le devrait.

Comment savoir si on est en hypo ou hyperthyroïdie ?

Comment diagnostique-t’on l’hypo et l’hyperthyroïdie ? – Après que votre médecin ait établi que vos symptômes puissent être en lien avec la thyroïde et ait procédé à un examen physique, il doit confirmer le tout par une prise de sang. C’est la seule façon d’établir qu’il y a un débalancement de la glande thyroïde.

See also:  QuEst-Ce Que L'Imc Comment Le Calculer?

Est-ce que le café est bon pour la thyroïde ?

6 Aliments à Éviter si vous Souffrez d’un Trouble de la Thyroïde 6 Aliments à Éviter si vous Souffrez d’un Trouble de la Thyroïde Si vous souffrez d’un dérèglement de la glande thyroïde ou pour prévenir les symptômes d’une maladie de la thyroïde, assurez-vous d’éviter certains aliments qui peuvent avoir un impact très néfaste sur son fonctionnement et altérer votre santé.

Zoom sur 6 aliments à bannir. La thyroïde : c’est quoi ? La thyroïde, c’est cette petite glande en forme de papillon qui se trouve à la base du cou et qui permet de réguler de nombreuses fonctions. Cette glande sécrète des hormones indispensables pour être en bonne santé, car elles régulent le métabolisme : humeur, poids, sexualité, etc.

Lorsqu’elle ne fonctionne pas correctement, la glande thyroïde peut donc entraîner de nombreux troubles. Voici les 6 aliments à éviter si vous souffrez de troubles de la thyroïde 1.Les aliments riches en sucre Si vous souffrez d’un désordre thyroïdien, vous devez veiller à stabiliser votre taux de sucre dans le sang en évitant les produits riches en sucres raffinés (en particulier si vous avez une maladie auto-immune de la thyroïde).

  1. Pourquoi ? Les aliments sucrés peuvent avoir un impact négatif sur la fonction pancréatique, conduisant à une résistance à l’insuline, et par conséquent nuire à la glande thyroïde en réduisant la production d’hormones.
  2. Il faut donc garder à l’esprit qu’il faut en consommer le moins possible.2.Les fritures Si vous prenez des médicaments pour traiter votre thyroïde, les aliments frits contiennent des quantités élevées de gras trans qui peuvent entraver leur efficacité, avec un impact négatif sur la production naturelle d’hormones de la glande thyroïde.

La plupart des médecins déconseillent ce type de nourriture aux personnes atteintes de troubles de la thyroïde, donc essayez de les éviter le plus possible.3.Le soja Le soja doit être consommé en quantité très modérée car cet aliment inhibe l’absorption de votre traitement par l’organisme (si vous prenez des médicaments pour remplacer les hormones thyroïdiennes).

Il est recommandé d’attendre au moins quatre heures après la prise de médicaments pour la thyroïde avant de consommer du soja, de façon à ce que votre organisme puisse métaboliser chaque composant individuellement : magnésium, calcium, nutriments, etc.4.Les légumes crucifères Bien que les légumes crucifères soient indispensables à une alimentation saine et équilibrée, ils sont à éviter si vous êtes traité pour une maladie de la thyroïde (du moins le temps qu’elle soit stabilisée).

Ces aliments, qualifiés de « goitrigènes », comme le cresson, le rutabaga, le radis, le navet, le chou ou le raifort, bloquent l’absorption de l’iode par la glande thyroïde. Cependant, vous pouvez en consommer de temps à autre, en quantités très réduites pour ne pas les enlever totalement de votre alimentation.

Vous pouvez compenser ce « manque » de légumes crucifères avec tous les autres légumes, afin de varier le plus possible vos repas et garder un régime équilibré.5.Le café Une consommation excessive de café peut altérer le fonctionnement de la glande thyroïde (une quantité modérée de café ne pose en général pas de problème).

En effet, boire trop de café peut affecter le fonctionnement des glandes surrénales, entraînant à leur tour un dysfonctionnement de la glande thyroïde et une fatigue surrénale. En effet, quand vous buvez du café, les glandes surrénales libèrent des hormones (adrénaline et noradrénaline) qui augmentent la pression artérielle en stimulant les vaisseaux sanguins.

  • Si vous avez l’habitude de boire beaucoup de café depuis très longtemps, peut être que vous devriez songer à stopper (ou réduire) votre consommation 6.Les aliments qui contiennent du gluten Le gluten contient de la gliadine, une protéine totalement étrangère au corps humain.
  • Par conséquent, quand vous mangez des aliments riches en gluten, votre thyroïde est exposée à cette protéine.

Pourquoi ? La thyroïde produit une enzyme dont la structure ressemble beaucoup à la gliadine, il s’agit du transglutaminase. Donc, quand vous consommez du gluten, votre système immunitaire déclenche une réaction d’attaque contre la gliadine et l’enzyme similaire de votre thyroïde.

La thyroïde peut souffrir des dommages du gluten six mois après consommation, le processus est donc très long. Si vous souffrez d’une maladie auto-immune de la thyroïde, vous devez faire un dépistage de la maladie cœliaque/test d’intolérance au gluten régulièrement. Quelles que soient vos préférences alimentaires, il faut garder à l’esprit que préserver une thyroïde en bonne santé est indispensable.

Certains aliments mentionnés dans cet article, comme les aliments frits, sont à éviter le plus possible, d’autres comme les légumes verts présentent plus d’avantages que de risques, donc il s’agit de réduire leur consommation le plus possible sans les bannir complètement.

Quand apparaît l’hypothyroïdie ?

Quelles sont les caractéristiques de l’hypothyroïdie ? – L’hypothyroïdie est la pathologie thyroïdienne la plus fréquente. Elle touche principalement les femmes ( sex ratio 1/10) et survient en moyenne vers 60 ans. Elle est le plus souvent liée à une atteinte primitive de la glande thyroïde, beaucoup plus rarement (moins de 5 % des cas) à une atteinte hypothalamo-hypophysaire (hypothyroïdie centrale).

fruste : taux de thyréostimuline (TSH) > 4 mUI/L, sur au moins 2 prélèvements à 2-3 mois d’intervalle, sans anomalie de la concentration de thyroxine libre (T4L) ; avérée : présence de signes cliniques d’hypothyroïdie associée à une TSH > 4 mUI/L et une T4L basse.

À noter que ni l’hypothyroïdie centrale, ni le cas particulier de la femme enceinte n’ont été abordés dans le cadre de ce travail.

Quel sport en cas d’hypothyroïdie ?

Pratiquez une activité physique régulière et adaptée – L’activité physique et sportive permet la stimulation de tout l’organisme, et donc de l’activité thyroïdienne ! Qu’importe l’activité choisie, tant qu’elle est régulière et adaptée à vos capacités.

Quel examen pour l’hypothyroïdie ?

Un bilan sanguin hormonal –

  1. Il permet de repérer une éventuelle anomalie de fonctionnement de la thyroïde,
  2. Pour cela, on effectue un dosage sanguin de la thyréostimuline ( TSH ), produite par l’ et qui a pour fonction de réguler la production d’hormones thyroïdiennes.
  3. Le dosage de la TSH est analysé ainsi :
  • Si le taux de TSH est normal, cela signifie que la thyroïde fonctionne normalement.
  • Si le taux de TSH est anormalement bas, cela signifie que la personne présente une,

Si le dosage de la TSH est anormal, le médecin prescrit un dosage de la T4 libre fabriquée par la thyroïde ou s’il suspecte un, il demande un bilan sanguin phospho-calcique et un dosage de la calcitonine, hormone facilitant la fixation du calcium sur les os.

Pourquoi l’hypothyroïdie fait grossir ?

Validation médicale : 17 mai 2017 Par l’intermédiaire de ses hormones, la thyroïde aide à réguler de nombreuses fonctions notamment l’activité cérébrale, le rythme cardiaque, le transit intestinal, le métabolisme. Globalement, l’hypothyroïdie tend à les ralentir et à mettre l’organisme au repos, pouvant mener à une prise de poids.

  1. L’hypothyroïdie se manifeste par un ensemble de symptômes caractéristiques dont parfois une prise de poids.
  2. Quels sont les mécanismes en jeu, comment savoir si l’on est soi-même concerné et, dans l’affirmative, limiter son ampleur ? Petite glande située à la base du cou, devant la trachée, la thyroïde est indispensable au bon fonctionnement de l’organisme.

Ses dérèglements, allant dans le sens d’un fonctionnement insuffisant ( hypothyroïdie ) ou excessif ( hyperthyroïdie ), peuvent avoir des répercussions sur le fonctionnement cérébral, le rythme cardiaque, le transit intestinal, la filtration rénale, la température corporelle.

  • Et le poids, source majeure d’inquiétudes et d’interrogations chez les personnes atteintes d’un dysfonctionnement thyroïdien.
  • La thyroïde sécrète principalement deux hormones, la T3 (triiodothyronine), produite en petite quantité, et la T4 (thyroxine), son précurseur inactif qui sera transformé en fonction des besoins.
See also:  ConsidRé Comme Le MéTal PréCieux Le Plus RéCent Qu'Est-Ce Qui Est Devenu Plus Cher Que L'Or En 2018?

Cette sécrétion dépend d’une troisième hormone, la TSH (thyréostimuline), libérée par l’hypophyse. Lorsque les taux de T3 et T4 diminuent (hypothyroïdie), l’hypophyse sécrète davantage de TSH pour stimuler leur libération. Inversement, lorsque les taux de T3, T4 s’élèvent, la sécrétion de TSH diminue.

Est-ce que la banane est bonne pour la thyroïde ?

Voici une liste des 10 aliments que nous vous conseillons de consommer si vous avez des problèmes de thyroïde : – QuEst Ce Que Hypothyroidie Ou Hyperthyroidie

  1. Légumes-feuilles : Les légumes-feuilles sont riches en iode, un minéral important pour la santé de la thyroïde. Les exemples incluent les épinards, le cresson, la laitue, la mâche et de manière plus générale tous types de salades.
  2. Légumineuses : Les légumineuses tels que lentilles, haricots secs et tous types de pois, sont une excellente source de protéines et de fibres, ce qui peut aider à maintenir un poids stable et à réduire le risque de maladies cardiaques et d’autres problèmes de santé liés à la thyroïde.
  3. Fruits : Les fruits sont une excellente source de vitamines et de minéraux qui peuvent aider à maintenir la santé de la thyroïde. Parmi les plus intéressants on retrouve les ananas, mangues, myrtilles, mûres et groseilles. La banane contient de la tyrosine, un acide aminé nécessaire pour la thyroïde et son fonctionnement.
  4. Poissons gras : Les poissons gras sont une excellente source de vitamine D et d’oméga-3 qui peuvent aider à renforcer le système immunitaire et à améliorer la santé de la thyroïde. Les poissons gras sont recommandés 1 à 2 fois par semaine, ils comprennent le saumon, le thon, la sardine, l’anchois et le maquereau.
  5. Noix et oléagineux : Les noix sont riches en vitamines et minéraux qui peuvent aider à maintenir un équilibre sain des hormones thyroïdiennes. Les exemples comprennent les amandes, les noix de cajou, les noix de pécan et les noix de macadamia. La noix du brésil est particulièrement riche en sélénium, minéral essentiel pour la thyroïde.
  6. Huiles végétales : Les huiles végétales sont une excellente source d’acides gras insaturés et d’oméga-3 qui peuvent aider à réguler les niveaux hormonaux thyroïdiens. Remplacer le plus possible la cuisine au beurre par l’utilisation d’huiles végétales bio telles que l’huile de canola, l’huile de noix et l’huile d’olive.
  7. Aliments fermentés : Les aliments fermentés sont une excellente source de probiotiques qui peuvent aider à maintenir un système immunitaire sain et à améliorer la santé de la thyroïde. Les exemples comprennent le kimchi, le kéfir et le yogourt, plutôt à base de lait de brebis ou de chèvre.
  8. Graines : Les graines sont une excellente source de nutriments qui peuvent aider à maintenir un équilibre sain des hormones thyroïdiennes. Les exemples comprennent les graines de lin, les graines de chia et les graines de tournesol.
  9. Les algues, fruits de mer et coquillages : Ces produits de la mer sont une excellente source d’iode et de vitamines B12. Ils peuvent aider à maintenir une santé de la thyroïde optimale. L’intégration d’algues séchées dans vos habitudes alimentaires apportera de la nouveauté sur le plan gustatif et ne pourra qu’être bénéfique pour votre santé.
  10. Viandes maigres : Les viandes maigres sont une excellente source de protéines qui peuvent aider à maintenir un poids équilibré et à réduire le risque de maladies cardiaques et d’autres problèmes de santé liés à la thyroïde. Les viandes maigres sont pauvres en graisses saturées, comme le poulet, la dinde ou le lapin.

Nous sommes ce que nous mangeons ! L’expression est parlante car les ingrédients digérés se retrouvent partout dans notre corps et participent à son bon fonctionnement. C’est particulièrement vrai pour votre glande thyroïde qui a besoin de nombreux oligo-éléments et vitamines.

  • Vous connaissez désormais les bonnes pratiques à respecter afin de consommer les meilleurs aliments pour votre thyroïde.
  • A contrario, nous avons également écrit un article sur les,

: Top 10 des aliments à consommer pour sa thyroïde

Comment faire baisser l’hypothyroïdie naturellement ?

La vitamine B – Une baisse des hormones thyroïdiennes peut avoir un effet sur la quantité de vitamine B-12 présente dans l’organisme. La vitamine B12 (cobalamine) est essentielle pour le bon fonctionnement de l’organisme. Elle est notamment impliquée dans la formation des globules rouges, la synthèse de l’ADN, le fonctionnement du système nerveux et la production d’énergie.

Foie de veau: 60-80 µg Foie de volaille: 25-35 µg Huîtres: 12-20 µg Moules: 12-18 µg Crabe: 10-12 µg Saumon: 4-5 µg Thon: 4-5 µg Truite: 4-5 µg Sardines: 4-5 µg Fromage : 1.5-3 µg Lait: 0.4-0.5 µg Œufs: 1.5-2 µg

👉 Les bienfaits et aliments riches en vitamine B selon la science

Quel est le taux de TSH inquiétant ?

À qui proposer le traitement ? – Le traitement par lévothyroxine est proposé aux patients qui présentent une hypothyroïdie avérée, Il ne doit pas être initié sans qu’au moins un dosage de TSH n’ait été réalisé au préalable. L’objectif est de traiter les patients qui ont un réel besoin et d’éviter d’instaurer des traitements inutiles. En cas d’ hypothyroïdie fruste, si le taux de TSH est > 10 mUI/l lors de 2 examens successifs, un traitement substitutif doit être discuté avec le patient pour prévenir l’évolution vers une hypothyroïdie avérée et ses conséquences. La décision de traiter ou non dépend des signes cliniques, du risque cardiovasculaire associé à une TSH > 10 mUI/L et de la discussion que le médecin entamera avec son patient. Il existe une association entre l’élévation de la TSH > 10 mUI/L et le risque cardiovasculaire dans certaines études observationnelles. Cette association est moins évidente chez les personnes âgées chez qui une élévation modérée de la TSH peut témoigner d’adaptations physiologiques. Néanmoins, il n’y a pas d’évidence forte à ce jour démontrant que le traitement des hypothyroïdies frustes diminue le risque cardiovasculaire et la décision thérapeutique doit être discutée au cas par cas en prenant en compte le ressenti de la personne et les signes cliniques. Si le taux de TSH n’est que modérément élevé (entre 4 et 10 mU/L) et que la T4L est normale, il est recommandé de doser à nouveau la TSH et la T4L à distance après les dosages initiaux avant de décider de débuter, ou non, un traitement. L’indication du traitement dans cette situation fait débat et n’a pas été retenue pour figurer dans cette fiche sur l’hypothyroïdie. Elle fera l’objet de recommandations en 2020.

Comment savoir si on est malade de la thyroïde ?

Comment se manifeste l’hypothyroïdie ? QuEst Ce Que Hypothyroidie Ou Hyperthyroidie – Lorsque la thyroïde ne produit pas assez d’hormones, on parle d’ hypothyroïdie, On en distingue deux types : acquise et congénitale. Comme son nom l’indique, cette dernière se déclare à la naissance. L’hypothyroïdie acquise quant à elle survient à l’âge adulte, et peut avoir plusieurs causes.

  • Si je suis une femme et que j’ai plus de 65 ans, je suis plus à risque de développer une hypothyroïdie.
  • Les causes de l’hypothyroïdie peuvent être multiples, bien que la carence en iode représente l’origine numéro 1 du déclenchement de ce trouble très fréquent de la thyroïde.
  • Elle est principalement présente dans les pays pauvres, où l’accès à une alimentation saine et variée est plus difficile que dans les pays riches.

Dans ces derniers, l’hypothyroïde est plutôt un problème de thyroïde qui résulte de la prise de médicaments favorisant son apparition, ou d’un événement médical :

Hypothyroïdie auto-immune : l’organisme subit un déséquilibre au niveau immunitaire. Le corps va fabriquer des anticorps en direction de la thyroïde, ce qui va de ce fait engendrer une baisse de la synthèse naturelle des hormones thyroïdiennes. C’est par exemple le cas de la maladie d’Hashimoto, qui est souvent héréditaire et associée à d’autres maladies comme le diabète ou la polyarthrite ; Hypothyroïdie provoquée par un traitement médical : qui apparaît après un traitement visant la thyroïde (cancer, nodule, prise d’iode radioactif) ou après la prise d’un médicament dont l’un des effets secondaires est la diminution de l’iode ; Hypothyroïdie congénitale, diagnostiquée à la naissance ; Inflammation de la thyroïde : causée par un virus, elle disparaît généralement en l’espace de 2 ou 3 mois ; Hérédité, etc.

See also:  QuEst Ce Que 2 Mille Pattes Qui S'Embrassent?

Lorsque j’ai une hypothyroïdie, j’éprouve principalement une sensation de fatigue (physique et mentale), j’ai du mal à me concentrer et je manque d’énergie. Je ressens également plus fortement le froid, et mon rythme cardiaque a tendance à diminuer plus que d’habitude.

  1. Si j’observe que je prends du poids sans avoir modifié mon alimentation ou sans raison particulière, ce peut être aussi un symptôme de l’hypothyroïdie.
  2. D’autres manifestations peuvent apparaître, d’intensité variable.
  3. Il peut s’agir de troubles cutanés et capillaires, de crampes ou encore d’un cycle menstruel irrégulier avec une baisse de ma libido.

Tous ces symptômes, surtout s’ils sont conjoints, doivent m’alerter et m’inciter à consulter un médecin. Le diagnostic du problème de thyroïde se fait par prise de sang, où l’on mesure le taux de TSH, l’hormone qui stimule la glande thyroïdienne et qui normalise la production des hormones impliquées.

  1. Une échographie peut aussi être recommandée, notamment si la glande a un aspect inhabituel.
  2. D’autres examens complémentaires peuvent être conseillés selon ma situation.
  3. Thyroïde et grossesse : quels risques ? Pendant la grossesse, les apports en iode se font plus importants avec le bébé qui en a besoin pour bien se développer, aussi bien au niveau de son cerveau que du fonctionnement de sa propre thyroïde.

Surveiller de près la glande thyroïdienne est ainsi fortement recommandé pendant toute la durée de la grossesse, afin de détecter de manière précoce un éventuel trouble. La surveillance est encore plus accrue si je suis une personne à risque, avec des antécédents héréditaires ou si j’ai moi-même une maladie auto-immune.

Est-ce que l’hypothyroïdie fait gonfler le visage ?

Ressources du sujet L’hypothyroïdie résulte de l’hypoactivité de la thyroïde qui provoque une diminution de la production d’hormones thyroïdiennes et un ralentissement des fonctions vitales.

Les expressions du visage sont altérées, la voix est rauque, l’élocution est lente, les paupières sont tombantes et les yeux et le visage ont tendance à être gonflés. Une seule prise de sang est généralement nécessaire pour confirmer le diagnostic. Les personnes atteintes d’hypothyroïdie doivent prendre une hormone thyroïdienne à vie.

La thyroïde sécrète les hormones thyroïdiennes qui contrôlent la vitesse des fonctions chimiques de l’organisme (métabolisme de base). Les hormones thyroïdiennes affectent de nombreuses fonctions vitales de l’organisme, comme la fréquence cardiaque, la vitesse à laquelle les calories sont brûlées, l’intégrité de la peau, la croissance, la production de chaleur, la fertilité et la digestion.

T4 : Thyroxine (également appelée tétraiodothyronine) T3 : Triiodothyronine

L’hypothyroïdie est fréquente, en particulier chez les personnes âgées, et notamment chez les femmes. Elle touche environ 10 % des femmes âgées, mais peut être observée à tout âge. Le myxœdème est le nom donné à une hypothyroïdie très sévère. L’hypothyroïdie peut être : L’ hypothyroïdie primaire est due à un trouble de la thyroïde elle-même.

Inflammation de la thyroïde (thyroïdite) Manque d’iode Rayonnements émis au niveau de la tête et du cou Troubles héréditaires qui empêchent la synthèse ou la sécrétion d’une quantité suffisante d’hormones par la thyroïde

Les rayonnements émis au niveau de la tête et du cou, généralement administrés sous forme de radiothérapie pour traiter le cancer, peuvent aussi provoquer une hypothyroïdie. L’ hypothyroïdie secondaire survient lorsque l’hypophyse ne parvient pas à sécréter des quantités suffisantes de thyréostimuline (TSH), qui est nécessaire à la stimulation normale de la thyroïde.

Le visage prend un air abattu. La voix est rauque et l’élocution est lente. Les paupières sont tombantes. Les yeux et le visage deviennent boursouflés. Les cheveux deviennent épars, raides et secs. La peau devient rugueuse, sèche, se desquame et s’épaissit.

La plupart des personnes atteintes d’hypothyroïdie sont fatiguées, prennent du poids, deviennent constipées, présentent des crampes musculaires et sont incapables de tolérer le froid. Certaines personnes développeront un syndrome du canal carpien Syndrome du canal carpien Le syndrome du canal carpien est une compression (pincement) douloureuse du nerf médian lorsqu’il passe dans le canal carpien au niveau du poignet., ce qui provoque picotements ou douleurs dans les mains. Le pouls peut être ralenti, la région palmo-plantaire peut paraître de couleur légèrement orangée (hypercaroténémie) et la queue des sourcils a tendance à disparaître. Certaines personnes, en particulier les plus âgées, peuvent sembler confuses, présenter des troubles de la mémoire ou des signes de démence, signes qui peuvent être aisément confondus avec la maladie d’Alzheimer Maladie d’Alzheimer La maladie d’Alzheimer est un déclin progressif et irrémédiable du fonctionnement cognitif, caractérisé par la dégénérescence du tissu cérébral, avec une perte des cellules nerveuses, l’accumulation.

En apprendre davantage ou d’autres formes de démence. Les femmes atteintes d’hypothyroïdie peuvent présenter des modifications de leurs règles. Non traitée, l’hypothyroïdie peut finalement provoquer une anémie Présentation de l’anémie L’anémie est une affection dans laquelle le nombre de globules rouges est faible.

Les globules rouges contiennent de l’hémoglobine, une protéine qui leur permet de transporter l’oxygène depuis. en apprendre davantage, une diminution de la température corporelle et une insuffisance cardiaque Insuffisance cardiaque (IC) L’insuffisance cardiaque est un trouble dans lequel le cœur est incapable de faire face aux demandes du corps, ce qui entraîne une réduction du flux sanguin, un retour (congestion) de sang dans. Cette situation peut mener à une confusion, une stupeur ou un coma (coma myxœdémateux). Le coma myxœdémateux est une complication vitale avec ralentissement de la fréquence respiratoire, apparition de crises convulsives et diminution du flux sanguin cérébral.

Mesure des taux de thyréostimuline dans le sang

Les médecins suspectent généralement une hypothyroïdie d’après les symptômes et les résultats de l’examen clinique, notamment un pouls lent. Habituellement, l’hypothyroïdie peut être diagnostiquée par un simple dosage sanguin : le dosage de la TSH. Si la thyroïde est hypoactive, le taux de TSH est élevé.

  1. Dans les rares cas d’hypothyroïdie par sécrétion insuffisante de la TSH, un autre dosage sanguin est nécessaire.
  2. Cette analyse de sang mesure le taux de l’hormone thyroïdienne T4 (thyroxine ou tétraiodothyronine).
  3. Un faible taux confirme le diagnostic d’hypothyroïdie si le taux libre de T4 est également faible.

Dans ce cas, une évaluation de l’hypophyse avec des tests de la fonction hypophysaire et des examens d’imagerie est généralement réalisée.

Traitement substitutif par hormones thyroïdiennes

Le traitement consiste à substituer les hormones thyroïdiennes par des comprimés. Le traitement hormonal substitutif préféré est la T4 synthétique (lévothyroxine). Une autre forme, l’extrait de thyroïde lyophilisée (séchée), est préparée à partir de glandes thyroïdes animales, mais elle n’est plus très souvent utilisée.

  • Généralement, les extraits thyroïdiens étaient moins efficaces que la T4 synthétique parce que le contenu des comprimés en hormones thyroïdiennes était variable.
  • En urgence, en cas de coma myxœdémateux, les médecins administrent la T4 synthétique et/ou la T3 synthétique par voie intraveineuse.
  • Le traitement commence par l’administration de faibles doses d’hormones thyroïdiennes, car des doses trop élevées peuvent provoquer des effets secondaires graves, même si des doses plus importantes peuvent ensuite être nécessaires.

La dose initiale est plus basse et la vitesse d’augmentation moins rapide chez les personnes âgées, chez qui le risque d’effets secondaires est plus important. La dose est augmentée progressivement jusqu’à ce que le taux de TSH dans le sang revienne normal. Copyright © 2023 Merck & Co., Inc., Rahway, NJ, États-Unis et ses sociétés affiliées. Tous droits réservés.