Modern Delhi

Tips, Recommendations, Ideas

QuEst-Ce Que Le Blocus De Berlin Et Quand A Lieu ?

Cette carte fait partie d’un ensemble de 9 cartes animées portant sur La Guerre froide et la confrontation entre les deux blocs 1947-1991 À la fin de la Seconde Guerre mondiale, l’Allemagne vaincue est amputée de vastes territoires à l’est de la ligne Oder-Neisse puis divisée en 4 zones d’occupation contrôlées par les Soviétiques à l’est, les Britanniques, les Américains et les Français à l’ouest.

  • Dans la zone soviétique se situe la ville de Berlin elle-même divisée en 4 secteurs d’occupation.
  • Cette présence occidentale à Berlin inquiète Staline qui perçoit comme une menace l’unification progressive des zones occupées par les occidentaux.
  • Le 24 juin 1948, en réponse à la décision des « occidentaux » de mettre en place une monnaie unique à l’intérieur de leur zone, le leader soviétique tente un coup de force et fait établir un blocus pour empêcher tout ravitaillement des quelque 2 millions de Berlinois vivant à l’ouest de la ville.

Les axes ferroviaires et routiers sont systématiquement coupés et contrôlés par les Soviétiques, la navigation sur le canal de la Spree est également interrompue. Seule la voie des airs reste libre et le général américain Clay met alors rapidement en place un pont aérien pour ravitailler la ville.

Trois couloirs aériens à sens unique : deux entrants et un sortant, sont créés pour permettre la rotation des avions dont le nombre peut atteindre 800 par jour. Durant près de 11 mois, les avions occidentaux surnommés « Rosinenbomber » par les Berlinois vont transporter environ 2.5 millions de tonnes de marchandises, notamment de la nourriture et du charbon.

Devant l’échec de son coup de force Staline décide de lever le blocus de Berlin le 1er mai 1949. Dans cette première crise de la guerre froide les deux Grands ont fait preuve de prudence : L’URSS ne s’est pas opposée aux rotations aériennes des Occidentaux et les Etats-Unis n’ont pas cherché à forcer les barrages soviétiques.

Quand se déroule le blocus de Berlin ?

Page 3 – Le blocus de Berlin L’Allemagne devient rapidement un champ d’affrontement de la guerre froide. Après avoir réorganisé politiquement leur zone d’occupation dans l’Allemagne vaincue, les Anglais et les Américains veulent aussi y relancer la vie économique, ce qui implique une réforme monétaire radicale.

Le 20 juin 1948, les Occidentaux introduisent donc une nouvelle unité de compte. Le mark allemand, le Deutsche Mark (DM) est introduit dans toutes les zones occidentales et remplace le Reichsmark par trop déprécié. Cette réforme monétaire permet de remplir enfin les rayons des magasins de produits qui n’étaient plus alors disponibles que par le marché noir.

Tandis que les communistes s’emparent de presque tous les postes de commande dans la zone orientale, les conceptions des anciens Alliés sur l’organisation économique et politique de l’Allemagne deviennent chaque jour plus contradictoires. Espérant préserver l’unité de Berlin au cœur de la zone soviétique et dénonçant ce qu’elle considère comme une politique anglo-américaine du fait accompli, l’URSS réagit à cette initiative le 24 juin 1948 par le blocus total des secteurs occidentaux de Berlin.

  • La ville est située dans la zone d’occupation soviétique mais les Américains, les Anglais et les Français sont installés dans leur zone d’occupation respective.
  • Les voies d’accès terrestres, ferroviaires et fluviales vers Berlin sont coupées jusqu’au 12 mai 1949.
  • Les fournitures de vivres et d’électricité sont rompues.

L’introduction du DM dans les secteurs occidentaux de Berlin en est la cause officielle, mais l’Union soviétique cherche probablement à réduire l’îlot capitaliste dans sa zone d’occupation en obligeant les Britanniques, les Français et les Américains à quitter Berlin.

  • Ceux-ci doivent réagir promptement: le pont aérien allié, mis en place par le général Lucius D.
  • Clay, s’avère être la contre-mesure américaine appropriée.
  • Des milliers d’avions (plus de 270 000 vols au total) apportent chaque jour vivres, matériel de chauffage et autres objets de première nécessité dans la ville encerclée.

En tout, plus de 13 000 tonnes de marchandises sont ainsi livrées chaque jour. Berlin devient l’un des principaux théâtres de la confrontation entre l’Est et l’Ouest. La division de l’Europe en deux blocs est consommée. La ville devient un symbole de liberté pour l’Occident.

Les habitants de la ville ne sont plus désormais perçus comme d’anciens nazis qu’il faut punir mais comme des victimes de la menace soviétique. Quand, le 12 mai 1949, Staline décide de lever le blocus, le divorce politique de la ville est bel et bien consommé. Deux administrations municipales ont été mises en place et les Soviétiques ont procédé à la fusion des partis social-démocrate et communiste.

Des élections démocratiques sont par contre organisées à Berlin-Ouest en décembre 1948 qui voient la victoire des sociaux-démocrates résolument anticommunistes. La réussite du pont aérien de Berlin permet de faire admettre aux opinions publiques occidentales le partage inéluctable de l’Allemagne.

De part et d’autre du rideau de fer, la ville de Berlin devient la vitrine des modèles occidental et soviétique. Face au sentiment de menace soviétique, l’idée du réarmement de l’Allemagne et de son intégration dans une structure d’unification européenne apparaît de plus en plus prégnante aux yeux des Occidentaux.

: Le blocus de Berlin – La guerre froide (1945-1989) – CVCE Website

Où a eu lieu le blocus de Berlin ?

Blocus de Berlin

Date 24 juin 1948 – 12 mai 1949 (10 mois et 18 jours)
Lieu Berlin, Allemagne
Issue Résolue pacifiquement par la levée du blocus soviétique ; Partition de l’Allemagne en deux États, la République fédérale d’Allemagne (RFA) et la République démocratique allemande (RDA).

Quel est l’objectif du blocus de Berlin ?

Le 24 juin 1948, Staline veut prendre le pouvoir de la ville entière et ordonne le blocus de Berlin, dans le but de forcer les alliés à quitter la ville. Il isole ainsi Berlin-Ouest du reste du monde.

C’est quoi le blocus de la guerre froide ?

Découvrez, sur SchoolMouv, des milliers de contenus pédagogiques, du CP à la Terminale, rédigés par des enseignants de l’Éducation nationale. Les élèves de troisième, de première ou de terminale bénéficient, en plus, de contenus spécifiques pour réviser efficacement leur brevet des collèges, leur bac de français ou leur baccalauréat édition 2023.

Qui est à l’origine du blocus de Berlin ?

Qui a fait le blocus de Berlin ? – Ce sont donc les Soviétiques, avec Staline à leur tête, qui décidèrent de faire le blocus sur Berlin. Un élément clé déclencha la mise en place de ce blocus : la création d’une nouvelle monnaie au sein des zones contrôlées par les Occidentaux afin de relancer l’activité économique.

  • Le Deutsche Mark est ainsi créé le 18 juin 1948, dans le but de juguler l’inflation galopante.
  • Staline n’est pas consulté dans cette prise de décision.
  • Quelques jours après, le 23 juin 1948, les Soviétiques décident à leur tour de créer leur propre monnaie dans la zone qu’ils occupent, en bloquant dans le même temps charbon et électricité dans le secteur ouest de la ville.
See also:  QuEst-Ce Que Vous PréFéRez Vivre A La Campagne Ou En Ville?

Dès le lendemain, Staline décide de bloquer toute forme de voies d’accès aux zones occidentales de Berlin (voies routières, canal, chemin de fer). Le blocus est en place.

Quelles sont les conséquences de la Blocus de Berlin ?

Conséquences de la crise Menace de famine, maladie, ruine de l’économie pour la population de Berlin. Désordres et tentative de renversement de la municipalité élue de Berlin par les autorités soviétiques.

Comment se termine le blocus ?

La fin du du blocus de Berlin (12 mai 1949) Image En mai 1949, le succès du pont aérien allié a forcé l’Union soviétique à lever, le 12 mai 1949, le blocus des voies d’accès vers les secteurs occidentaux de la ville de Berlin. Sur la photo, des pilotes américains se réjouissent du succès du pont aérien et fêtent l’annonce de la levée du blocus par les forces soviétiques. QuEst-Ce Que Le Blocus De Berlin Et Quand A Lieu ? : La fin du du blocus de Berlin (12 mai 1949)

Quelles sont les conséquences du blocus ?

Comment Berlin-Ouest a vécu ce blocus ? – Premières victimes du blocus, les deux millions de Ouest-Berlinois subissent rapidement des pénuries de vivres, de moyens de chauffage et de production. Privées d’électricité, de nombreuses entreprises ferment et un chômage massif s’ajoute aux privations.

Puis la résistance s’organise. Entre production locale, chauffage au bois et marché noir, on pare au plus pressé. De leur côté, les autorités occidentales hésitent à durcir le ton et risquer une escalade, d’autant que les Soviétiques ont la capacité d’asphyxier leurs troupes sans recourir à la force armée.

Les puissances de l’Ouest sont par ailleurs contraintes de trouver une mesure rapide pour assurer le ravitaillement et sauvegarder leur image dans le monde. Un pont aérien est donc mis en place.

Comment expliquer la crise de Berlin ?

L’ultimatum soviétique de Berlin – Le déclencheur de cette nouvelle crise est un ultimatum du chef de l’État soviétique et premier secrétaire du Parti Nikita S. Khrouchtchev, transmis aux Alliés le 27 novembre 1958. Il y dénonce de façon unilatérale l’ordre international instauré depuis la fin de la seconde guerre mondiale.

Hrouchtchev donne six mois aux puissances occidentales pour se retirer de Berlin et transformer leurs secteurs en une ville libre et démilitarisée. Il menace en outre de signer un traité de paix séparé avec la RDA et de lui transférer les droits de contrôle sur Berlin, y compris ceux sur les voies d’accès.

Les puissances occidentales, qui ne reconnaissent pas l’État est-allemand, y aurait vu une violation du droit international. Le chef d’État soviétique garde pour lui ses véritables desseins. Il cherche non seulement à renforcer la RDA, mais aussi à ébranler la crédibilité du leader occidental, les États-Unis, et par ce biais à diviser l’alliance de défense atlantique, l’OTAN. QuEst-Ce Que Le Blocus De Berlin Et Quand A Lieu ? Diplomatie de crise : lors du sommet de Vienne, John F. Kennedy et Nikita Khrouchtchev tentent de parvenir à un accord politique, 3-4 juin 1961 (NARA/USIA) Les réactions de l’Ouest et l’aggravation de la crise Les capitales occidentales sont toutes très divisées sur la réaction à apporter à l’ultimatum.

  1. Un seul point fait l’unanimité : il est hors de question de retirer les troupes de Berlin-Ouest.
  2. Les puissances occidentales tiennent aussi fermement à leur droit de libre accès à la ville.
  3. Le président américain John F.
  4. Ennedy réaffirme cette position en juillet 1961 dans ses trois principes ou « Three Essentials ».

La situation est désormais bloquée. Moscou et Washington brandissent tour à tour la menace d’une guerre. Jusqu’à cette escalade, l’Est et l’Ouest n’ont pas cessé de négocier. Après l’échec de la conférence des ministres des Affaires étrangères à Genève (1959) et celui du sommet des quatre puissances à Paris (1960), la crise de Berlin est au point mort lors de la rencontre au sommet américano-soviétique de Vienne (1961).

  1. Le sommet de Vienne est un tournant dans les relations de l’Union soviétique et de la RDA : la crise économique et étatique en Allemagne de l’Est s’est tellement aggravée que les dirigeants du pays insistent toujours plus fortement auprès de Moscou pour barricader Berlin-Est.
  2. Ils veulent fermer le dernier passage possible en direction de l’Ouest.

Le nombre de personnes fuyant la RDA explosant, Khrouchtchev autorise en juillet 1961 la construction du mur de Berlin, qu’il avait à l’origine refusée. L’opération est organisée sous la direction de l’Armée rouge. Le 13 août 1961, les organes de RDA commencent à déployer des barricades en fil de fer barbelé et à couper du jour au lendemain les artères vitales de la ville.

Les puissances occidentales ne veulent pas s’engager dans une guerre à cause de Berlin et réagissent prudemment. Parce que la population est en colère et déçue, les États-Unis envoient rapidement un signe : ils renforcent leur garnison d’une brigade. Parallèlement, le vice-président Lyndon B. Johnson se rend à Berlin-Ouest.

De plus, Kennedy envoie un émissaire spécial, l’ancien gouverneur militaire Lucius D. Clay. Des patrouilles sont mises en place le long du Mur. QuEst-Ce Que Le Blocus De Berlin Et Quand A Lieu ? Après plusieurs blocages de l’accès à Berlin-Est, l’armée américaine déploie des chars à Checkpoint Charlie, 26 octobre 1961 (NARA/Sig Div. Charles Bonin) En octobre 1961, la situation s’exacerbe à Berlin. Le plus haut diplomate américain veut passer Checkpoint Charlie lorsque des gardes-frontière de RDA exigent son passeport.

Sur ordre de Clay, les chars américains se déploient : le droit allié d’accéder à Berlin-Est sans contrôle de ce genre doit, si nécessaire, être imposé par la force. Des chars soviétiques se positionnent immédiatement de l’autre côté. L’URSS tient visiblement au statut quadripartite de la ville – un signe envoyé à l’Ouest que l’on ne veut pas laisser s’envenimer le conflit.

Les chars se font face 16 heures de rang. Finalement, la « confrontation des chars » est désamorcée grâce à l’activation de canaux secrets, dont Moscou et Washington se serviront à nouveau un an plus tard lors de la crise de Cuba. QuEst-Ce Que Le Blocus De Berlin Et Quand A Lieu ? Une patrouille britannique dans un véhicule blindé passe devant la porte de Brandebourg. Au premier plan, on distingue une clôture de protection de la police de Berlin-Ouest, 20 novembre 1961 (NARA/USIS) Le risque d’une guerre nucléaire et le plan d’urgence pour Berlin-Ouest La menace d’une guerre nucléaire pèse sur la seconde crise de Berlin.

À la fin des années 1950, l’Union soviétique est devenue une puissance nucléaire, ce qui confère à son ultimatum berlinois un poids particulier. Certes, son arsenal nucléaire n’est que partiellement opérationnel. Mais ce qui compte est la force de l’impact des informations et images des essais atomiques soviétiques diffusées à Paris, Londres et Washington.

Comparé au déploiement de l’Armée rouge et de l’armée populaire nationale (NVA) de RDA, la présence militaire des puissances occidentales dépasse à peine le seuil du symbolique. Ce déséquilibre des forces explique l’ordre militaire donné aux garnisons occidentales : tenir contre l’assaillant dans des combats de rue aussi longtemps qu’il faudra aux gouvernements alliés occidentaux pour décider de réactions militaires appropriées.

See also:  QuEst Ce Que L'éTat Ou Province?

Pour éviter l’escalade sur la question de l’accès des Occidentaux à Berlin, l’OTAN met en place en 1959 l’état-major militaire « Live Oak » (Chêne de vie). Les connexions routières, ferroviaires et aériennes entre l’Allemagne de l’Ouest et Berlin-Ouest rendent les puissances occidentales particulièrement vulnérables.

C’est bien ce qui avait déclenché la première crise de Berlin en 1948. « Live Oak » ébauche des scénarios de crise et recommande des mesures de rétorsion, comprenant des sanctions politiques et économiques, des opérations militaires et même le recours à l’arme nucléaire.

Qui a pris Berlin en 1945 ?

La division en quatre zones et la reconstruction de Berlin (de 1945 aux années 50) Les Alliés partagèrent Berlin lors de la conférence de Yalta Quatre zones furent ainsi définies, la France contrôlait la partie Nord-Ouest, l’Angleterre l’Ouest et les USA le Sud-Ouest de la ville.

  • Toute la partie Est de Berlin resta sous contrôle de l’Union soviétique.
  • Considérant les résultats des premières élections pour la « Stadtverordnetenversammlung du Grand Berlin », les responsables municipaux désignés par le commandant soviétique de la ville, avec le maire Arthur Werner, furent contraints de laisser la place à un gouvernement SPD sous la direction d’Otto Ostrowski (SPD : parti social démocrate).

Les tensions grandissantes entre les puissances ayant remporté la victoire conduisirent à une « Guerre froide » à l’échelle internationale. Berlin était quant à elle le micro-terrain sur lequel se déroulait les combats silencieux.

C’est quoi la RDA et la RFA ?

RFA est la République fédérale d’Allemagne et RDA la République démocratique d’Allemagne. La première incarne l’État qui régit l’Allemagne de l’Ouest (influence capitaliste et démocratique) et la seconde l’Allemagne de l’Est (influence communiste et soviétique).

Quelle est la différence entre le blocus et le mur de Berlin ?

Le blocus et le mur de Berlin, symboles de la guerre froide OBJECTIF BAC: cet article fait partie des fiches de révision pour les futurs bacheliers Le 12 septembre 1944, alors que la défaite prochaine de l’Allemagne ne fait plus aucun doute, les grands gagnants de la guerre se rassemblent à Londres pour discuter du partage de l’Allemagne vaincue,

Le Royaume-Uni, les Etats-Unis et l’Union Soviétique décident d’occuper et de diviser le pays en 3 zones, Berlin étant elle-même « occupée conjointement par les trois puissances », – Et la France, alors, elle ne participe pas? Quelques mois plus tard, pourtant, durant de février 1945, Staline, Churchill et Roosevelt consentent d’intégrer la France dans le partage.

Ce sont donc finalement ces quatre pays qui occuperont l’Allemagne, QuEst-Ce Que Le Blocus De Berlin Et Quand A Lieu ? Partition de l’Allemagne suite aux accords de Yalta (source: ) Nous sommes maintenant en 1948. Les tensions entre les Soviétiques et les Occidentaux sont de plus en plus fortes – la guerre froide ne fait que commencer. Pour endiguer le communisme, la France, le Royaume-uni et les Etats-unis s’accordent et fusionnent leurs trois zones d’occupation en une seule,

  1. Berlin, ville située en plein cœur du territoire attribué aux Russes, est elle-même divisée.
  2. À l’Ouest de la ville, les Occidentaux.
  3. À l’Est, les Russes.
  4. En représailles, les Soviétiques organisent un blocus autour de Berlin-ouest : pour survivre, cette partie de la ville devra être ravitaillée par un pont aérien organisé par l’Oncle Sam.

Cette situation durera pendant un an, de juin 1948 à mai 1949. – Ça s’est terminé comment, cette histoire? – Les pays Occidentaux ne restent pas les mains croisés! Ils organisent une lutte d’influence, impliquant l’ONU et l’OTAN nouvellement créés. Le 12 mai 1949, Staline cède: c’est sa première défaite de la guerre froide! En octobre 1949, deux Etats sont créés: la RFA, ou République Fédérale d’Allemagne (à l’Ouest) et la RDA, ou République Démocratique Allemande (à l’Est).

  1. Une enclave persiste: Berlin-ouest reste rattachée à la RFA,
  2. Certes divisée, la ville peut néanmoins bénéficier d’une libre circulation de ses habitants.
  3. Ainsi, la situation est stabilisée pour les dix années à venir.
  4. Quelques années plus tard, plus de 3 millions d’Allemands de l’Est fuient la dictature communiste et se réfugient en RFA.

En 1958, le successeur de Staline, Khrouchtchev, exige le rattachement de Berlin-Ouest à la RDA, Face au refus de Kennedy, Khrouchtchev entame en 1961 la construction d’un mur qui coupe Berlin en deux. Le « Mur de la honte » est le symbole du « Rideau de Fer » qui sépare les deux blocs, QuEst-Ce Que Le Blocus De Berlin Et Quand A Lieu ? Carte de Berlin divisée entre 4 nations (source: ) Contrairement à ce que l’on peut croire, le mur de Berlin n’est pas un simple « mur », mais un véritable arsenal militaire. Il est composé de 2 murs de près de 4 mètres de haut, plus de 300 miradors, 14.000 gardes, Rares sont ceux à avoir réussi à le franchir! Le mur entoure complètement l’enclave de Berlin-Ouest : les habitants, pris au piège, sont donc enfermés dans la ville, sans aucun moyen d’en sortir.

Le dénouement de la crise

Gorbatchev arrive au pouvoir en 1985, Les relations conflictuelles entre Occident et URSS s’améliorent, et la frontière entre RFA et RDA est de nouveau ouverte, Quelques années plus tard, le 9 novembre 1989, le mur de Berlin est détruit, 28 ans après sa construction. La fin de la guerre froide se dessine et, le 3 octobre 1990, Berlin redevient la capitale d’un pays enfin réunifié.

Pourquoi guerre froide Berlin ?

La ville de Berlin est devenue le symbole de la Guerre froide, celui de tous les antagonismes Est-Ouest. Conçu autour de pans du Mur tagués, cet espace présente aux publics des objets et films qui racontent la vie avant et après la chute du Mur.

Quel etait le but de la guerre froide ?

Le but de la guerre froide est de gagner un plus grand nombre de pays à sa cause et de faire triompher son modèle.

Pourquoi Berlin a été divisé en 4 zones ?

Pourquoi construire un mur ? – Construction du mur de Berlin en 1961 Après la Seconde Guerre mondiale, l’ Allemagne a été divisée en 4 zones d’occupation par ses vainqueurs, tout comme Berlin, Il y avait dans la moitié Ouest de Berlin les secteurs d’occupation américains, britanniques et français.

La moitié Est de la ville était la zone d’occupation soviétique, La partie Ouest de Berlin avait été rattachée à la République fédérale d’Allemagne (RFA) en 1949. Elle avait reçu des institutions démocratiques libérales 1 et les vainqueurs y avaient maintenu le système économique capitaliste 2, Berlin-Ouest avait connu depuis 1947, grâce à l’aide américaine fournie par le plan Marshall, une forte croissance économique et disposait d’un haut niveau de vie.

La partie Est de Berlin n’a pas pu bénéficier du plan Marshall du fait de l’ opposition des soviétiques, Malgré une remarquable reconstruction, son niveau de vie était très inférieur à celui de la partie Ouest. Une partie des Allemands de l’Est ayant reçu une bonne instruction et titulaires d’un diplôme ou d’un métier donnant droit à de hauts niveaux de rémunération à l’Ouest, profitaient de la facilité de passage entre les deux parties de la ville pour « passer » définitivement à l’Ouest.

See also:  QuEst Ce Que Le Revenu Total Ou Mondial?

Pourquoi l’Allemagne a été séparé en quatre ?

Page 3 – La division de l’Allemagne Au cours de l’année 1945, les Alliés commencent à organiser leurs zones d’occupation respectives en Allemagne. Les Américains occupent le Sud, les Britanniques l’ouest et le nord, la France le sud-ouest et les Soviétiques le centre de l’Allemagne.

  1. Le côté oriental est administré par la Pologne, sauf la ville de Königsberg (rebaptisée Kaliningrad) et ses environs, incorporés à l’URSS.
  2. Le 30 août 1945, un conseil de contrôle interallié est mis en place.
  3. Berlin est divisée en quatre secteurs et sou mise au contrôle administratif de la Kommandatura interalliée.

En 1946, les principaux criminels de guerre sont jugés à Nuremberg par des juges alliés. Cette même année, le sort des satellites de l ‘Allemagne et celui de l’Italie, de la Bulgarie, de la Roumanie, de la Hongrie et de la Finlande, est réglé à Paris par des traités de paix séparés.

Le 28 juillet 1946, les États-Unis proposent un plan d’unification économique des zones d’occupation. Face au refus de la France et de l’Union soviétique, les Britanniques et les Américains décident d’unir économiquement leurs deux zones pour créer en décembre de la même année la Bizone. Le 1 er août 1948, la zone d’occupation française intègre la Bizone qui devient donc une Trizone.

Progressivement, l’entente entre les Alliés se détériore et les organismes quadripartites deviennent ingérables. En mars 1948, le conseil de contrôle interallié interrompt ses travaux, suivi par la Kommandatura en juin 1948. : La division de l’Allemagne – La guerre froide (1945-1989) – CVCE Website

Comment se termine la crise de Berlin ?

La normalisation définitive interviendra en deux temps, le 3 septembre 1971 avec la signature de l’accord quadripartite sur Berlin, puis par la signature le 21 décembre 1972 du traité fondamental de reconnaissance mutuelle entre la République fédérale d’Allemagne et la République démocratique allemande.

Quel est le plan Marshall ?

L’expression “plan Marshall”, employée par le chancelier allemand Olaf Scholz ou le président du Conseil européen Charles Michel au sujet de la reconstruction de l’Ukraine, est passée dans le langage courant pour désigner un programme d’aide extérieure massif, destiné à relever une région, un pays ou un secteur dévasté par un conflit, une catastrophe ou une crise.

Quelle est la plus grande crise de la guerre froide ?

L’affrontement au Vietnam est l’une des crises les plus graves de cette époque.

Comment se termine la guerre froide ?

La chute du Mur de Berlin, en novembre 1989, met un terme à la Guerre froide et à ses divisions héritées de la Seconde Guerre mondiale.

Pourquoi il y avait le mur de Berlin ?

Page 3 – La construction du mur de Berlin Dans les années cinquante, la ville de Berlin est toujours divisée entre une partie occidentale, comprenant les secteurs américain, britannique et français, et une partie soviétique. À chaque crise internationale, le sort de Berlin fait figure de thermomètre du degré de gravité de la crise.

En effet, les puissances alliées occidentales tiennent absolument à conserver leurs droits dans l’ancienne capitale du Reich. Pour le gouvernement communiste de la République démocratique allemande (RDA), Berlin-Ouest est une provocation permanente puisqu’elle constitue une échappatoire aisée pour un grand nombre d’Allemands de l’Est candidats à l’exil.

En 1953, le niveau de production en République démocratique d’Allemagne (RDA) affiche des résultats médiocres. Afin de dynamiser la production, le Parti socialiste unifié (SED), placé sous la direction du leader stalinien Walter Ulbricht, impose aux travailleurs des conditions de travail toujours plus contraignantes.

  1. Mais il ne promet en échange aucune amélioration du niveau de vie de la population.
  2. Or, les Berlinois de l’Est constatent et envient la prospérité économique qui s’accroît sans cesse dans les secteurs occidentaux.
  3. Les 16 et 17 juin 1953, des grèves insurrectionnelles éclatent à Berlin-Est et se propagent rapidement dans toute l’Allemagne orientale.

Mais elles sont aussitôt durement réprimées par l’intervention militaire de l’armée soviétique et causent de nombreuses victimes. L’échec de la révolte de juin 1953 va entraîner la fuite de plusieurs centaines de milliers d’Allemands de l’Est vers la République fédérale d’Allemagne (RFA).

En moins de dix ans, plus de deux millions de personnes passent ainsi de l’Est vers l’Ouest. Pour stopper cet exode massif et continu qui affaiblit notablement l’économie du pays, la RDA va finalement empêcher le passage à l’Ouest. Des ouvriers est-allemands encadrés par l’armée construisent, dans la nuit du 12 au 13 août 1961, un mur qui sépare l’Est et l’Ouest de Berlin en interdisant tout passage.

Résignées, les puissances occidentales ne peuvent protester que verbalement. Lors d’un voyage à Berlin le 26 juin 1963, le président John F. Kennedy marque sa sympathie pour Berlin-Ouest en proclamant: Ich bin ein Berliner, Mais en pratique, la transgression du mur dit «de la honte» est pratiquement impossible.

Quel événement se déroule de 1948 à mai 1949 ?

La chute du Mur de Berlin.

Quand a été fait le mur de Berlin ?

Dans la nuit du 12 au 13 août 1961 est érigé en plein Berlin ce qui deviendra l’un des symboles physiques de la Guerre froide : le mur de Berlin.

C’est quoi la RDA et la RFA ?

RFA est la République fédérale d’Allemagne et RDA la République démocratique d’Allemagne. La première incarne l’État qui régit l’Allemagne de l’Ouest (influence capitaliste et démocratique) et la seconde l’Allemagne de l’Est (influence communiste et soviétique).

Qui a pris Berlin en 1945 ?

La division en quatre zones et la reconstruction de Berlin (de 1945 aux années 50) Les Alliés partagèrent Berlin lors de la conférence de Yalta Quatre zones furent ainsi définies, la France contrôlait la partie Nord-Ouest, l’Angleterre l’Ouest et les USA le Sud-Ouest de la ville.

  • Toute la partie Est de Berlin resta sous contrôle de l’Union soviétique.
  • Considérant les résultats des premières élections pour la « Stadtverordnetenversammlung du Grand Berlin », les responsables municipaux désignés par le commandant soviétique de la ville, avec le maire Arthur Werner, furent contraints de laisser la place à un gouvernement SPD sous la direction d’Otto Ostrowski (SPD : parti social démocrate).

Les tensions grandissantes entre les puissances ayant remporté la victoire conduisirent à une « Guerre froide » à l’échelle internationale. Berlin était quant à elle le micro-terrain sur lequel se déroulait les combats silencieux.